Eh oui! pour nous, l'été c'est aussi les amis, la famille qui débarque pour nous "piquer" notre soleil.... C'est donc la profusion de muscat et de rosé bien frais pour des soirées qui n'en finissent pas. Mais c'est aussi une obligation pour eux (et un grand plaisir aussi) de partager quelques activités de pleine nature, telles que la Via-Ferrata ou le canyon.

Pour la Via-Ferrata, c'est deux Via bien sympas à Saint-Paul de Fenouillèdes. Une facile le matin pour la mise en jambe avec une reconnaissance des plantes aromatiques de la garrigue durant le parcours. Le thym, romarin, lavande, cade et autres sont appréciés, mais le pistachier lentisque beaucoup moins pour son gout particulier et que dire du genêt scorpion et du chêne kermès qui grattent les mollets bien blancs des gens du Nord...

L'après midi, Via plus engagée. de belles verticales un peu en dévers avec 3 passages aériens sur câble avec une très belle vue. Malgré le vent assez fort, aucune perte n'est à déplorer.La fin de cette via est un peu brutale et mériterait mieux (c'est le point de vue du groupe, sans plus, juste un point de vue). Deux Via bien sympas et à refaire.

Pour le canyon, Termes bien sur. Beau temps et vers 16 heures c'est le top, car tous les groupes sont passés et le résultat est sans appel : pas d'attente interminables dans l'eau, mais également personne derrière qui cherche à mettre la pression... bref un canyon magnifique rien que pour soi. Bien sur, il y a eu la décision du "je saute ou pas! du je préfère la corde, ou je prends le chemin qui retourne à la route...." De la conviction, de la volonté, et tout le monde est arrivé en bas avec le bonheur d'une belle aventure.

Sur le chemin du retour, visite de la cave du Village de Maury pour dégustation bien sur...........................

Et puis bien entendu, c'est aussi la poursuite de nos travaux à "La Grande Combe" où les travaux horizontaux vont rapidement se transformer en travaux verticaux avec la vision presque directe sur ce changement annoncé. Une autre époque en somme. surtout après environ 3 m3 de déblais. Le bonheur n'est pas loin, mais il n'en est pas pour autant acquit...

Enfin, un dernier point, je suis désolé de ne pouvoir vous proposer des photos, mais suite aux aventues du "Barrenc de la Serre", il m'est impossible de couvrir l'actualité en terme d'imageries.