Eh oui!, il ya des fois où tout se passe bien jusqu'au moment.........

De la routine au départ, car l'objectif était une virée de plus à "La Grande Combe".

Objectif atteint, mais maintenant il nous faut des bras pour évacuer les cailloux permettant de réellement se mettre dans la verticalité du puits. Une grosse lame a été traitée, mais la taille des blocs ne permet pas l'évacuation, donc, il faut affiner les tirs. Vision sympa sur la suite, mais beaucoup trop fin pour passer actuellement. Pourtant, le courant d'air est toujours bien présent et les chutes des cailloux sont toujours aussi longues....

Une p'tite photo du haut du haut du méandre. en ligne droite, pas loin de deux bons mètres, mais 15/20 cm de large.

DSCF1212

 

A poursuivre sans relâche...

Le meilleur, c'est maintenant.....

Pendant que nous batifolions dans cet ex tunnel, la soeur et la mère de Mickaël, qui étaient également montées avec nous ont décidées de se promener dans la garrigue, en rando sympa.

Malheureusement, lors de cette balade, Maman Mickaël glisse sur les calcaires et se blesse assez sérieusement au bras. Après une bonne heure et demie à errer dans la garrigue pour retrouver le chemin, elles retrouvent JPP qui vient tout juste de sortir du trou. Retour au refuge, et devant l'état de stress important, Charlotte, la soeur de Mickaël appelle le SDIS.

Peu de temps après, un buggy de la caserne de Sigean arrive sur l'emplacement du parking de "La Grande Combe", et permet ainsi, juste avant la nuit, l'arrivée sur site d'un hélico de la Sécurité Civile pour évacuer vers Narbonne, Maman Nicole. Un peu déshydratée et quelques points de sutures la remmette sur pied. Tout va bien maintenant.

Pendant ce temps, avec Mickaël, nous poursuivons nos travaux pour ressortir à pratiquement 22 h.... heure ou justement JPP devait commencer à sérieusement s'inquiéter de ne pas nous voir sortir. Il était bien là, petite lumière dans la nuit. Merci JPP.

Retour au refuge, explications des évènements, grillades et enfin repos vers 4 heures du matin. Quelle aventure!.