Je suis un peu bousculé, et j'avoue qu'il faut aussi reprendre le rythme d'écriture.

Alors, depuis le dernier paragraphe de Jean François sur les JNSC, voici ce qu'il s'est passé 

Tout d'abord, le Barnum annuel du Spéléo Secours (13 et 14 octobre) qui s'est déroulé à Cabrespine cette année avec pour particularité la mise en situation des nouveaux Conseillés Techniques Départementaux qui ont travaillés pour obtenir cette qualification particulière avec succès (reste à valider au niveau du SSF Nat bien sûr).

Bienvenue à Nadège, Lionel et Bastien.

A la demande de Nadège, je suis devenue victime à environ 2 km de l'entrée de la cavité. Mais j'avais aussi posé une condition délicate car lors de ma dernière position de victime, mon épaule avait mis trois mois à se remettre.... Alors douceur plus que "bourrinage" "Douceur, douceur dans les gestes.

Le message a bien été transmis, et c'est avec un certain confort (relatif) que j'ai été transbahuté, avec la tête en bas, en haut, quelques fois en raclant les parois ou en recevant de la boue sur le nez, mais tout cela avec une "certaine douceur" Il me semble utile de noter toutefois que au fil des heures, la fatigue des secouristes engagés était perceptible, et lors de la relève avec la seconde équipe de brancardage, un certain confort est revenu.

Merci à tous ceux qui ont participés.

Puis le we du 20/21. Avec le NAC "Nouvel Ancien du Club" JPP "Jean Pierre PETIJEAN (depuis quelques temps maintenant) nous sommes allés au refuge de la Serre. Soirée très sympa au coin du feu et grillade avec également un début d'équipement de deux falaises qui serviront de lieu "école". Seul les départs de voies sont brochées, tout le reste sera spité pour permettre la recherche des points d'ancrages. Une tyrolienne modeste pourra être mise en situation. 35 mètres mini de falaises avec un palier à mis hauteur.

Le seul problème en restera l'accès réservé aux 4x4 ou à pied... mais sympa en tout cas.

Bon d'accord, lors de ce we, mon bon vieux Niva nous a rappellé son âge (bientôt 30 ans) et surprise, c'est un ressort de suspension avant qui a cassé en 3 morceaux. Le diamètre du ressort est environ d'un bon gros doigt. C'est totalement surprennant. A ce jour, et durant ce we, changement des deux ressorts avant qui redonnent une meilleure mine à la scoliose apparente de ce merveilleux Niva.

Il faut dire que chaque montée au refuge est en soit déjà une aventure, mais nous en sommes toujours redescendus avec succès. Je croise les doigts....

Enfin le dernier paragraphe sera consacré à un sujet qui me tiens à coeur, ou plutôt deux. La formation et la transmission des connaissances avec ma modeste participation au stage initiateur  qui s'est déroulé au Gîte de Comus avec Anne aux fourneaux (je ne vous dis que cela, ou plutôt, faites le détour, vous ne serez pas déçus)

Moi, j'y suis venu pour montrer que la spéléo, même en tant qu'initiateur en devenir ne se résume pas à des performances physiques, mais la vie sous terre existe aussi. Alors, il me semble important de montrer les "bestioles" qui vivent sous nos bottes.

Même si dans le cursus Inititeur, l'approche est succinte, elle interpelle aussi. De plus, après quelques récoltes d'individus, grâce à la binoculaire et au microscope, un affichage en grand avec le vidéo projecteur est un plus.

Et enfin, juste avant de me rendre au gîte, je suis allé dans la forêt de Picaussel pour y récolter quelques champignons (sans succès car je n'étais pas le premier), mai malgré tout la découverte d'une entrée d'un nouveau Picaussel qui méritera d'y retourner (3 x2 et 5 m de profondeur environ). Il me tarde d'y retourner. car il semble inconnu des fichiers CDS.