Après ce samedi studieux de formation, une journée plus orientée vers la désobstruction.

Une barre à mine sur l'épaule, et nous voilà partie dans la Clape.

L'an dernier, avec Jo, nous avions trouvé une nouvelle cavité. Mais devant la configuration de l'entrée très en équilibre, nous avons rennoncé à y pénétrer. Ce dimanche, retour sur place avec un peu de matériel.

24

Notre estimation de remuage de très gros cailloux est de plus d'une tonne mais avec quelques efforts et concertations pour bouger tout cela, tout c'est bien passé.

20181223_171941

Bon, il est vrai que le résultat, bien que spectaculaire est un peu décevant pour la suite car très obstruée. A suivre malgré tout.

Lors de notre cheminement vers cette éventuelle nouvelle cavité, nous avons fait une symapthique rencontre d'un Gruissanais qui est venu spécialment pour voir les niveaux d'eau du bassin de rétention alimentant l'ancienne pépinière ainsi que le volume du Gourp.

Une belle conversation s'est engagée sur l'incompréhension de ne pas stocker cette eau abondante en période hivernale, permettant ainsi de faire vivre la "Pépinière" durant l'année entière.

Le bassin de rétention était plein, mais cette eau est perdue car le bassin n'est plus étanche, mais l'alimentation du "Gourp" a été estimée à 60/70 L minute et le "Rec d'argent" à 40 L facilement. Quel gâchis!!!!!