Comme ce dimanche était réservé à une réunion inter départemlentale et régionale pour des projets sur le plateaux de Sault (Il y aura des occasions d'en reparler, mais ce sera certainement très riche pour tous les travaux des spéléos...)

Donc, comme le dimanche était réservé, nous sommes partis "travailler" à la Grande Combe le vendredi et le samedi. L'envie de progresser était trop grande. Mickaël, JPP et François se retrouvent pour avancer sérieusement. Le vendredi, grosse journée d'évacuation. C'est vrai que Mickaël se régale dans ce domaine. Il ne faut pas lui en promettre et c'est le coté inconfortable de la situation qui le modère le plus.

Un coup de chapeau (ou plus tôt de casque) à JPP qui participe activement à la désobstruction avec ses 71 printemps (ou automne).

Bref, la journée et la soirée de vendredi s'est terminée sur la coupe du bois pour la grillade et sa cuisson avec quelques bières fraiches vers 3 heures du matin. 

Au refuge, le temps prends une toute autre dimension.

Samedi, il faut bien aller chercher le matériel laissé au fond, et les deux plus vaillants y retournent en laissant JPP faire sa très grasse matinée.

Les travaux avancent bien et le prochain tir risque d'être une belle avancée sur ce fameux basculement, car des blocs vont commencer à tomber dans le puits, donc, moins de gamate à tirer.... mais après pas loin de 3m3 de déblais, qui s'en plaindrais.

Une à deux scéances seront encore utiles pour bien voir la suite, mais raisonablement, après beaucoup de jets de caiulloux, un puits de 20 ml, ce serait vraiment du bonheur, 30/40, c'est du luxe avec toutes les possibilitées que cela engendre.

 

DSCF1201

 

Sur la photo, la glaise sous la massete a été évacuée sur 20 petits cm et les parois se sont élargies. le plafond a également pris un peu de hauteur, et sur la gauche au fond, si le tir est bon, les blocs sont au fond...

Vivement que nous y retournions, mais en cette période rentrée, cela va être difficile.