Samedi se déroulait notre AG du Club, un moment d'échange sur le bilan de l'année et les perspectives de l'année à venir. Après le repas de midi au resto chinois (ça change!) tout se déroulait bien jusqu'à ce que je reçoive un coup de fil m'obligeant à écourter cette réunion. J'y suis resté le plus longtemps possible, mais il y a un moment où il faut y aller.

En effet, Jean me demande de le rejoindre pour un toutou tombé dans un trou de La Clape au Domaine des Karantes.

Arrivé sur place, les pompiers sont là, et ont apportés un groupe et un spot, car la nuit est déjà tombée. Il repartent, car ils n'interviennent pas sur ce type de mission.

17 tirs plus tard et beaucoup de gravats enlevés dans des conditions très difficiles, le méandre d'entrée est passé avec un élargissement important qui nous permet de se tenir debout sans problème, mais le toutou est encore 3/4 mètres plus bas dans une étroiture sévère. Une perche improvisée en pvc avec un crochet de boucher (esse) permet de passer dans le collier du chien qui comprend la manoeuvre et grimpe comme il le peux.

6 heures plus tard, le toutou, ou plutôt La toutoute "wicki" était dehors. Bon il est vrai que nous avons fait une bonne pose pour un casse croûte à base de sanglier et de lièvre braconné (non je n'ai rien dit) avec un bon vin de La Clape. Jean n'ayant rien trouvé de mieux que de se renverser un verre d'eau de vie sur lui, et compte tenu qu'il y avait un bon courant d'air à l'entrée du trou, les travaux ont été réalisés dans une ambiance assez festive, mais très sérieuse quand même pour nous.

Fin de l'opération à 2 heures du matin autour d'une, ....deux bières avec des chasseurs heureux.

Ils nous faut retourner à ce trou car ce courant d'air est assez important et cela vaut certainement le déplacement mais c'est vrai que le Domaine de Karantes est "presque" au niveau de la mer, alors?.

Au retour sur Narbonne, nous avons déposé le matériel au SDIS.

Dimanche, repos because bleus et courbatures intenses.