Il faut profiter es beaux jours du printemps, et celui de Pâques a été fort sympathique.

Le samedi était dédié à la formation à l'équipement pour Mickaël dans "l'Aven du Pistachier" qui serait également connu sous le nom de "l'Aven de Grailles", mais les coordonnées ne correspondent pas vraiment. Pourtant, la description est proche. Très belle entrée pour ce puits unique de 45 m environ avec u équipement sympa pour apprendre. Au fond, beaucoup(trop) de désob pour espérer en voir la suite. C'est bien dommage.

IMG_0129

IMG_0131

IMG_0133

IMG_0134

IMG_0137

 

 

Le dimanche à lui été consacré à une bonne visite de la Grande Combe, car Jo, qui a travaillé avec acharnement n'y était pas encore descendu. C'était donc de la première pour lui. Il en est ressorti un peu fatigué, mais heureux.

Par contre, nous avons été à quelques instants de déclencher un secours, suite aux envies d'aventures en solo de Mickaël qui nous a mis en inquiétude (JPP et moi). A la nuit tombée, commençant à sérieusement m'inquiéter, je me suis ré équipé, et avec Jean Pierre, nous sommes retournés à La Grande Combe. A l'approche du trou, j'ai demandé à JP de déclencher une alerte si je venais à m'engager dans les puits. Heureusement, quelques bruits et un grand contact sonore nous ont enlevé le doute. Mickaël s'était permis de faire un peu de tourisme sans regarder sa montre(d'ailleurs, il n'en à pas :-((  ). Tout est bien qui finit bien autour du feu et d'une bonne marinade de sanglier maison en compagnie d'u  moine des Corbières Hautement Maritimes...

IMG_0152

 

 

Le lundi n'a pas pour autant moins mouvementé, puisqu'à près une visite au P30 situé au dessus de "Désiré" avec un peu de désob en regroupant les ossements d'un pauvre chien tombé bien bas, sous un beau soleil, nous avons perdu Jo qui a pris "l'azimut brutal" pour essayer de retourner au Refuge. Bien mal lui a pris car à nouveau inquiet de la perte d'un équipier, je suis reparti dans la garrigue à sa recherche pour abandonner provisoirement. Malgré tout après une heure de parcours dans le garrigue, lors de mon retour au Refuge, il nous est revenu en débouchant au travers des arbres dans une ravine vraiment très encombrée par la végétation...

IMG_0147

IMG_0153

IMG_0157

Toutes ses aventures se sont terminées autour de deux bonnes omelettes aux asperges de la garrigue et des morilles du Plateau de Sault. Le tout avec un bon Corbières et sous le soleil.

C'est le printemps avec ses jonquilles et iris nains qui parsèment et égayent les pentes de la garrigue.

IMG_0159

IMG_0160

IMG_0161

IMG_0162

IMG_0164

IMG_0130